Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La synodalité dans l'Eglise de Dieu permettra  à l'homme de décider de ce qui est bien ou mal, et c'est une révolte avérée et un grave péché contre Dieu. Comme il est dit dans l'Apocalypse, l'abomination de la désolation régnera dans le lieu saint pendant un laps de temps de quarante deux mois (Apoc. XIII, 5). L'Eglise de Dieu pendant tout ce temps là sera comme crucifiée, morte et ensevelie. Mais l'Eglise de Dieu est immortelle comme il est dit  dans (Matthieu 16.18 ) "Et je te dis aussi, que tu es Pierre, et sur cette pierre j’édifierai mon Eglise ; et les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle." En effet l'antipape ou le faux prophète aura attiré sur lui un anathème (malédiction) multiple de Dieu pour sa proclamation répétée de l’anti-évangile de la synodalité. Il se sera ainsi exclu lui-même de l'Église. La Parole de Dieu avertit : « Si quelqu'un prêche un autre évangile, anathema sit - qu'il soit maudit – expulsé » (Gal. 1:8-9). L'anti-évangile synodale promouvra des crimes contre les vérités essentielles de la foi et de la morale. Conformément à la Bulle dogmatique "Cum Ex Apostolatus Officio" du Pape Paul IV publiée le 15 Février 1559 qui édicte la nullité de la nomination au suprême pontificat d'un prélat coupable d'hérésie "Nous ajoutons que si jamais il advient qu’un Évêque, même ayant fonction d’Archevêques, de Patriarche ou de Primat ; qu’un Cardinal de l’Eglise romaine, même Légat, qu’un Souverain Pontife même, avant leur promotion ou leur élévation au Cardinalat ou au Souverain Pontificat, ont dévié de la foi catholique ou sont tombés dans quelque hérésie, la promotion ou l’élévation – même si cette dernière a eu lieu dans l’entente et avec l’assentiment unanime de tous les Cardinaux – est nulle, non avenue, sans valeur et on ne pourra dire qu’elle est devenue valide ou qu’elle devient valide parce que l’intéressé accepte la charge, reçoit la consécration ou ensuite entre en possession ou quasi-possession du gouvernement et de l’administration, ou par l’intronisation du Pontife romain lui-même ou par l’adoration devant lui ou par la prestation d’obéissance à lui rendue par tous ou par quelque laps de temps écoulé pour ces actes : on ne pourra la tenir pour légitime en aucune de ses parties et elle ne confère ni ne peut être censée conférer quelque pouvoir d’administration au spirituel ou au temporel à de tels hommes promus Évêques, Archevêques, Patriarches ou Primats, ou élevés au Cardinalat ou au Souverain Pontificat.", toutes les actions de l'antipape ou du faux prophète excommunié étaient et sont spirituellement nulles et non avenues. La personne excommuniée est obligée de quitter la plus haute fonction ecclésiastique. Tout vrai catholique sera tenu en conscience, sous peine de péché mortel, de se séparer de l'archi-hérétique et de son apostasie. 

Mais comme nous l'a enseigné Joseph Ratzinger (Benoît XVI), il nous faut bien mourir pour pouvoir renaître  "Nous aurons bientôt des prêtres réduits au rôle de travailleurs sociaux et le message de la foi réduit à une vision politique. Tout semblera perdu, mais au bon moment, précisément dans la phase la plus dramatique de la crise, l'Église renaîtra. 
Elle sera plus petite, plus pauvre, presque catacombique mais aussi plus sainte. 
Parce que ce ne sera plus l'Église de ceux qui cherchent à plaire au monde, mais l'Église des fidèles à Dieu et à sa loi éternelle.  La renaissance sera l'œuvre d'un petit reste, apparemment insignifiant mais indomptable, passé par un processus de purification. 
Parce que c'est ainsi que Dieu agit.  Contre le mal, un petit troupeau résiste. "

Nous pouvons être assurés de ce renouveau car le Sacré-Cœur à Paray-le-Monial en 1689 et le Cœur Immaculé de Marie à Fatima en 1917 ont promis le triomphe. 

Pour conclure, trois mots "Confiance-Calme-Constance". Comme après la Passion de Notre-Seigneur, après la Passion de l'Eglise suivra la Résurrection.

 

Sources :

  • « Mystère d’Iniquité » de Pierre Virion
  • Joseph Ratzinger (Benoît XVI)
  • "Cum Ex Apostolatus Officio" du Pape Paul IV
Tag(s) : #Vocation chrétienne, #Gnose
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :