Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Placée devant l’augusteum de la Sainte Sophie, une statue équestre gigantesque représente l’Empereur Justinien, tenant une sphère dorée dans sa main droite et désignant l’Orient de sa main gauche.
 

La boule d’or est  devenue par la suite « la pomme rouge » ou « kokkino milia » en grec.
Les Turcs n’ont fait que reprendre le flambeau de l’expansion du monde musulman après sa 1ère période (période arabe essentiellement) et ils ont entretenu cette volonté d’expansion pendant longtemps à partir « grosso modo » du 11ème  siècle. C’est ce que les Turcs ont nommé par la suite « kızıl elma », la pomme rouge ». Le premier objectif désigné par cette idée de « pomme rouge », c’est Constantinople, le deuxième, Vienne, et le troisième, Rome.
Une tradition islamique antérieure aux Turcs, prédisait la conquête de Rome par les Musulmans. L’eschatologie islamique prévoyait la venue du Mahdi (le « roi-sauveur » islamique) à la fin des temps la conquête de la ville de « Rùm ». On entendait par là, avant 1453, la capture de Constantinople « la nouvelle Rome » et aussi bien Rome même.
Il est fort probable que cette légende de la « Pomme rouge » vienne de la tradition juive depuis l’époque talmudique d'où est issu l'Islam qui attribue à la Chrétienté le nom de « Royaume d’Edom » et à ces deux capitales, Byzance et Rome. « Edom, qui en hébreu veut dire Rouge était le surnom d’Esaü, le frère ennemi de Jacob. La légende juive considérait les chrétiens comme des descendants sanguinaires d’Edom séparés d’Israël, issue de Jacob, par une haine viscérale.
Le chemin de la « Pomme Rouge » : Constantinople, Vienne, et Rome est le chemin de la Rédemption « le Chemin d’Esaü » issue de la Genèse 33, où Jacob promet à son frère Esaü de lui rendre visite. En d’autres termes, c’est le chemin pour accéder à la Vie et à la Connaissance, à la Gnose. Ce n’est pas la Foi de l’Église qui est importante, c’est la Gnose d’Edom, אדום דת, soit Dat – Edom. Edom a les mêmes lettres que Adam א, ד, מ, et Edom est synonyme de rouge et Esaü est roux. Comme l’argile d’où est issu Adam. Le chemin d’Esaü est donc le chemin pour retrouver l’Adam primordial qui a été déchu avant que la pomme de la connaissance soit croquée.
Depuis cette date, les élites turques et le monde musulman n’ont jamais abandonné une seule fois l’idéal de la « pomme rouge » mais, cette fois, cet idéal ne se traduit pas forcément par le recours à la force, mais par le commerce et la subversion des élites Occidentales par les sociétés secrètes initiatiques maçonniques.

 

Sources :
•    « Turquie : tous les chemins mènent à Istanbul » de ALTAN GÖKALP
•    « Pour Faruk Bilici, “l’histoire ottomane est avant tout une histoire européenne » par Jean Marcou et Marine Copin.
•    « Le lys et le globe: Messianisme dynastique et rêve impérial en France aux XVIème et XVIIème siècles » de Alexandre Y. HARAN.
 

Tag(s) : #Gnose
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :