Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La plupart des gens utilisent régulièrement Internet comme première source d’information et comme moyen de communication et de socialisation. Ainsi, l’utilisation de la pornographie sur Internet est devenue accessible à tous le monde.
Pour la plupart des gens, l’utilisation de la pornographie est divertissante. Or, pour d’autres, elle devient une habitude qui génère une dépendance et un comportement incontrôlé (Gola, 2016). Cela peut donc finir par générer une dépendance à la pornographie. Pour le cerveau, plus le plaisir est facile à obtenir, plus il va avoir tendance à rechercher le comportement qui en a été à l’origine. Face à la pornographie, la dépendance s’installe. Selon Alexis Rapin, c’est le même phénomène que pour les addictions aux substances. Et face à l’addiction, un autre penchant se met en place : le besoin de dépassement des limites. En visionnant de manière répétée des contenus pornographiques, la personne développe une tolérance au contenu qui va entraîner un besoin de dépassement des limites. Ces personnes se dirigent vers des contenus de plus en plus extrêmes : « La réalité est alors souvent bien insipide pour ces personnes, celle-ci ne s’y retrouvant plus entre leur imaginaire sexuelle et la réalité de leurs codes d’attraction sexuelle. ». Une enquête menée par Velasco, A. et Gil, V. (2017) a conclu que la dépendance à la pornographie peut générer des problèmes physiques et psychologiques comparables à ceux générés par la dépendance à l’utilisation de cocaïne, de marijuana et d’autres substances psychoactives.
Les personnes ayant une dépendance à la pornographie peuvent passer de longues périodes à regarder des images, des vidéos et d’autres documents pornographiques. Cette situation peut alors entraîner un isolement social (dépendance, perte de contrôle, problèmes de couple et de famille), une dépression grave, une névrose et des sauts d’humeur imprévisibles.
Les personnes visionnent de la pornographie souvent comme un échappatoire à leur réalité. C’est  un cercle vicieux : je ne me sens pas bien dans ma vie, alors je regarde du contenu pornographique pour m’échapper de ma réalité, mais ce que je regarde rend ma vie insipide, alors je regarde à nouveau du contenu pornographique.
Une poitrine généreuse, des fesses musclées, un pénis surdimensionné, une épilation intégrale ou encore un ventre plat et musclé : le physique avantageux des actrices et des acteurs de films X ne laissent pas de place aux défauts, aucune chance d'apercevoir de la cellulite ou du gras. Cette vision erronée est néfaste pour les partenaires, qui peuvent en ressentir des complexes. En outre, les amants n'ont pas tous les mêmes préférences en termes de physique. Dans ce contexte, la pornographie peut faire peser une pression qui n'a pas lieu d'être. L’utilisation du porno par un mari valide toutes les choses négatives que sa femme pense d’elle-même. Si seulement elle avait l’air différente, si elle avait perdu du poids, si elle était blonde, sexy, si elle portait de meilleurs vêtements ou si elle tenait bien sa taille, toutes les choses qui inondaient son cerveau et, plus important encore, son cœur. En fin de compte, elle se sent comme si elle n’était pas à la hauteur.

Qui oserait reprocher à l’homme moyen consommateur d’aimer les belles femmes jeunes. L’homme moyen consommateur de porno va être tenté par l’adultère avec des femmes plus jeunes, car c’est bien de ça qu’il s’agit :

  • La destruction du père, la destruction de la famille, et finalement par la destruction de la collectivité tout entière. Les taux de divorce est deux fois plus important chez les personnes qui visionnent de la pornographie que chez ceux qui ne le font pas, en effet l’illusion nous fait croire que l’herbe est plus ailleurs. Le changement d’un ou une autre partenaire sexuel procure du plaisir par l’effet de la découverte, une autre odeur, un autre goût, un autre corps…
  • La multiplication des épouses abandonnées à 40 ans après 20 ans de partenariat, des familles éclatées laissant derrière elle des enfants sans père.
  • La montée du mépris pour les femmes qui sont considérées comme des objets sexuels.

 

Source : « Vers la féminisation » d’Alain Soral.

Source : Magasine Femina, article de Nicolas Poinsot : https://www.femina.ch/societe/sexo/enquete-pourquoi-les-femmes-regardent-elles-de-plus-en-plus-des-films-porno

Source : https://www.infochretienne.com/5-consequences-de-la-pornographie-sur-la-vie-de-couple/

Source : https://www.passeportsante.net/sexualite-g159/Fiche.aspx?doc=pornographie-couple

Tag(s) : #Vocation chrétienne
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :