Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cinquième sonnerie de trompette

 

Le cinquième ange sonna de la trompette, et j’ai vu une étoile qui était tombée du ciel sur la terre : c’est à elle que fut donnée la clé du puits de l’abîme. Elle ouvrit le puits de l’abîme, et du puits monta une fumée comme celle d’une grande fournaise ; le soleil et l’air furent obscurcis par la fumée du puits. Et de la fumée sortirent vers la terre des sauterelles ; un pouvoir leur fut donné, pareil au pouvoir des scorpions de la terre. Il leur fut dit de ne pas faire de mal à l’herbe de la terre, ni à la verdure, ni à aucun arbre, mais seulement aux hommes, ceux qui n’ont pas sur le front la marque du sceau de Dieu. Il leur fut donné, non pas de les tuer, mais de les tourmenter pendant cinq mois d’un tourment comme celui qu’inflige le scorpion quand il pique un homme. En ces jours-là, les hommes chercheront la mort et ne la trouveront pas ; ils désireront mourir et la mort les fuira. Ces sortes de sauterelles ressemblent à des chevaux équipés pour la guerre ; elles ont comme des couronnes d’or sur la tête, et un visage comme un visage humain. Elles ont des cheveux comme des cheveux de femmes, leurs dents sont comme celles des lions. Elles ont des poitrails comme des cuirasses de fer, et le bruit de leurs ailes est comme celui de chars à plusieurs chevaux courant au combat. Elles ont des queues comme des scorpions, et des dards venimeux. Dans leur queue se trouve le pouvoir de faire du mal aux hommes pendant cinq mois. Elles ont comme roi l’ange de l’abîme ; il se nomme en hébreu Abaddôn et en grec Apollyôn (c’est-à-dire : Destructeur. Le premier « Malheur ! » est passé ; voici que deux « Malheur ! » vont encore arriver.

 

Le mot « abîme » désigne les profondeurs, le fond de la mer, les océans, les eaux profondes, la mer, les ténèbres, le gouffre, une fosse profonde. Il évoque au sens figuré la détresse, le désespoir, la mort, l’oubli, la disparition, la demeure des esprits mauvais (Luc 8.31). Le prophète Jonas, en particulier, utilise un langage qui décrit parfaitement la profondeur de l’abîme.

Les étoiles sont des êtres intelligents tel des anges qui sont personnifiés dans Juges 5.20 et Job 38.7. Cet "ange" tombé du ciel sur la terre est un envoyé de Dieu et non un ange  déchu, puisque la clef du puits de l’abîme lui fut donnée par Dieu.  L'ange ouvre le puits de l'abîme et il en monte une fumée si dense qu’elle obscurcit le soleil et l’air, la lumière divine. Dieu laisse Satan répandre le mal comme une fumée couvrant la surface de la terre et obstruant la lumière divine par des mensonges et de faux enseignements. La lumière du Soleil obscurcie signifie que la parole de Dieu est obscurcie et donc la pastorale traditionnelle de l'Eglise va être renversée en tentant de se réconcilier avec le "Monde" pour se transformer en humanisme œcuménique. Dans l'abîme, les hommes n'ont plus de limites, plus de Lois divines empêchant leur auto-destruction. Il n'a plus de Vérité, chaque homme à l'orgueil d'avoir la sienne. Toutes nations vont apostasier, c'est à dire que plus aucune n'aura la religion Catholique pour religion d'état.

Les sauterelles qui se répandent sur la terre à la cinquième sonnerie de trompette, nous font penser à la 8ème plaie d’Egypte utilisée par Jéhovah pour briser l’orgueil du pharaon et l’obliger à laisser partir les Israélites. En hébreux « sauterelle » se traduit par «  Arebeh ». Rab en hébreux est un nom collectif exprimant une multiplicité, la racine du mot Rebim, « nombreux », est contenue dans le nom Arebeh de la sauterelle. Arebeh peut aussi être lu comme le verbe « augmenter ». Aroubeh veut dire aussi « fenêtre », une « ouverture », voire « l’orbite de l’oeil ». Ar est Aroḇ, « l’insecte » de la quatrième plaie. Nous sommes devant le démon qui fait accoucher à de fausses lumières, lesquelles cachent la vraie lumière. Arebeh est encore enfin la « ruse », celui de la « bonne conscience », une autosatisfaction stérilisante. Les manques spirituels des occidentaux sont comblés par de fausses doctrines, comme le bouddhisme, droit de l'hommisme, new-age, hippies, transhumanisme, sciences, psychologie (où les psychologues sont les nouveaux curés où l’on va se confesser pour se déculpabiliser de nos fautes), autrisme, écologisme,… bref la confusion de l'esprit qui amène l'homme à l'esclavage.

Alors que le monde se trouve plongé dans les ténèbres spirituelles, une nuée de sauterelles se répandent sur toute la terre. Ces sauterelles ont le pouvoir de piquer et d’injecter leur venin comme les scorpions aux hommes non marqués du sceau de Dieu pour les transformer en esclave du péché. Les sauterelles vont s’attaquer aux humains individuellement mais pas aux organisations politiques, religieuses, financières semblables à des arbres. Elles ne s’attaquent pas non plus à la société en tant que telle. Les sauterelles vont tourmenter les personnes, non les tuer.

Tourmenter c’est infliger à quelqu’un une souffrance mais dans ce cas il s’agit d’une guerre spirituelle donc la souffrance sera morale.

Les tourments qui vont durer 5 mois, sont associés ici à la douleur, l'affliction, l'angoisse, la détresse, le trouble comme le ont peu le voir dans les Psaumes 32 : 10 : « Ils sont nombreux les tourments qui attendent les méchants, mais les hommes qui ont mis leur confiance en l’Éternel sont comblés par son amour. »

La Bible n’évoque qu’une seule autre fois une durée de 5 mois dans Luc 1 : 24-27: « Quelque temps après, sa femme Elisabeth fut enceinte. Elle se cacha pendant cinq mois, disant: « C'est l'œuvre que le Seigneur a faite quand il a porté le regard sur moi pour enlever ce qui faisait ma honte parmi les hommes. Le sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, chez une vierge fiancée à un homme de la famille de David, appelé Joseph. Le nom de la vierge était Marie. »

Il s’agit donc de 5 mois de honte et d’angoisse des hommes tourmentés par les sauterelles qui ont un pouvoir semblable à celui des scorpions est si intense qu'ils recherchent la mort.

Il s'agit sûrement d'une mort symbolique associée à l'inconscience, à un sommeil profond. Ces hommes désireront ne rien entendre, ne rien voir, ne rien savoir de tout cela. Mais malheureusement pour eux, c'est impossible, la mort fuira loin d'eux.

Leur bataille n’est pas une guerre physique mais une guerre spirituelle qui va causer des tourments à de nombreuses personnes ne désirant pas se soumettre à Dieu.

Ces sauterelles des couronnes d’or sur la tête sont les cohéritiers du Christ appelés à régner avec lui sur la terre. Les cheveux longs des sauterelles sont un attribut féminin signifiant l’Epouse du Christ, c’est à dire l’Eglise.  

Les sauterelles sont donc chargées de ramener vers Dieu et la liberté les hommes non marqués du sceau de Dieu.  En effet la sauterelle Arebeh marque aussi présence de l’Amour « Ahaḇah » en hébreu et « Aimer » est le jaillissement de tout dialogue. On s'épargne bien des tourments en suivant les voies de Dieu.

 

Sixième sonnerie de trompette

 

Le sixième ange sonna de la trompette, et j’entendis une voix venant des quatre cornes de l’autel d’or qui est devant Dieu ; elle disait au sixième ange qui avait la trompette : « Libère les quatre anges qui sont enchaînés au bord de l’Euphrate, le grand fleuve. » Alors furent libérés les quatre anges qui étaient prêts pour cette heure, ce jour, ce mois, cette année, afin de tuer le tiers de l’humanité. Les troupes de cavalerie comptaient deux myriades de myriades : j’ai entendu ce nombre. Ainsi, dans ma vision, j’ai vu les chevaux et ceux qui les montaient : ils ont des cuirasses couleur de feu, d’hyacinthe et de soufre ; les têtes des chevaux sont comme des têtes de lion ; de leurs bouches sortent du feu, de la fumée et du soufre. Le tiers de l’humanité fut tué par ces trois fléaux, le feu, la fumée et le soufre qui sortaient de leurs bouches. Car le pouvoir des chevaux se trouve dans leurs bouches, et aussi dans leurs queues. En effet, celles-ci sont semblables à des serpents, et elles ont des têtes qui font du mal. Et le reste des hommes, ceux qui n’avaient pas été tués par ces fléaux, ne se sont pas convertis, ne renonçant pas aux œuvres de leurs mains ; ils n’ont pas cessé de se prosterner devant les démons, les idoles d’or, d’argent, de bronze, de pierre et de bois, qui ne peuvent pas voir, ni entendre, ni marcher. Ils ne se sont pas convertis, ne renonçant ni à leurs meurtres, ni à leurs sortilèges, ni à leur débauche, ni à leurs vols.

 

 

Cette trompette s’adresse aux réfractaires de la terre qui ne se sont pas convertis pendant le 5ème trompette. Comment convertir des réfractaires si ce n’est en leur montrant les conséquences de leurs actes et de leurs pensées.

Dieu, par l’intermédiaire de la « voix venant de l’autel », commande au sixième ange de libérer les quatre autres qui se tiennent sur l’Euphrate.

La référence au symbolisme du chiffre « quatre » est insistante : les « quatre cornes de l’autel » et les « quatre anges enchaînés sur l’Euphrate ». Le chiffre quatre se réfère aussi, dans notre passage, à l’idée d’une totalité spatiale (les quatre points cardinaux), qui concerne la terre entière. L’Euphrate est le fleuve principal de la Babylonie, symbole dans l’Ancien Testament des empires qui menacent les frontières de la Terre sainte.

C’est le grand fleuve de Mésopotamie, qui parcourt près de trois mille kilomètres. Depuis la haute Antiquité, les royaumes qui le bordent s’en sont disputés la primauté, formant des empires successifs : l’Egypte, l’empire hittite, l’empire assyrien, l’empire babylonien, l’empire perse, l’empire romain se succédèrent au long de l’histoire biblique.

La « terre sainte » promise aux enfants d'Israël, qui s'étend « du fleuve d'Égypte à l'Euphrate » dans la Genèse 15:18-21.

Dans la Bible, le fleuve Euphrate est donc le symbole commun de ces peuples et de leurs valeurs.

Chacun de ces empires antéchristiques représente une des 7 têtes de la bête de la mer où la dernière sera l’empire mondial qui aura pour capitale Jérusalem et qui régnera trois ans et demie sur le monde.

Ces empires ont une sociologie cosmopolite païenne donc menaçante pour la Terre Sainte, capable d’engendrer un ordre social permettant aux hommes de vivre en paix et de se développer spirituellement dans une culture cosmopolite « impériale », c’est-à-dire la capacité d’unir et d’harmoniser les diverses sous-cultures constituant l’empire. Les valeurs choisies pour réaliser cette unification sont celles de la puissance militaire et de la richesse.

C’est sur ce fleuve symbolique des empires antéchristiques que les quatre anges attendent la permission de Dieu pour s’en aller afin de lancer la grande tribulation envers tous ceux qui refuseront de se soumettre à l’idéologie  cosmopolite des "droits de l'homme".

Les troupes de cavaleries auront donc la permission divine d’obtenir la puissance des ténèbres. Le nombre de cette armée de cavaliers sera de 200 millions, une puissance énorme. Toutes ces troupes sont un instrument dans les mains de Dieu pour mettre à l’épreuve les hommes impies. Les cavaliers ont des cuirasses couleur de feu, d’hyacinthe et de soufre montrant que ce sont des démons déchaînés pour la guerre spirituelle en attisant la haine, l’envie, l’impiété, le faux zèle, la vengeance qui consume  les cœurs. Les têtes lions des chevaux montrent une certaine voracité comme des fauves. Ces chevaux sont de puissants prédicateurs comme il est dit dans Job 39.18 à 39.25. De leurs bouches sortent des horreurs (du feu, de la fumée et du soufre) qui amènent directement en enfer. Les queues sont semblables à des serpents, raconteront des mensonges, des hérésies comme le serpent qui trompa Ève dans le Jardin d’Eden. Les hommes vont donc se faire des guerres pour de fausses idéologies à l'image des guerres de religions à partir du 16ème siècle, un tiers des Européens sont devenus Protestants.

Le tiers de l’humanité vient de s’auto-exterminer et il semble toutefois que des gens opposés à Dieu aient survécu et qu’ils ont pu assister n’ait changé en rien leur mauvais comportement, ils ne se repentent pas de leurs meurtres, immoralité, malhonnêteté et occultisme interdit par Dieu comme dans le Lévitique 19:31 : « Ne vous tournez pas vers les spirites ou vers les médiums; ne les recherchez pas, vous deviendriez impurs à leur contact. Je suis le SEIGNEUR (YHWH), votre Dieu. »

Tag(s) : #Troisième Vision
Partager cette page
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :