Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cantique des vainqueurs pour le nouvel Exode

 

Cantique NT 11 = Ap 15, 3-4 15 1

 

Alors j’ai vu dans le ciel un autre signe, grand et merveilleux : sept anges qui détiennent sept fléaux ; ce sont les derniers, puisque s’achève avec eux la fureur de Dieu. J’ai vu comme une mer de cristal, mêlée de feu, et ceux qui sont victorieux de la Bête, de son image, et du chiffre qui correspond à son nom : ils se tiennent debout sur cette mer de cristal, ils ont en main les cithares de Dieu. Ils chantent le cantique de Moïse, serviteur de Dieu, et le cantique de l’Agneau.

Ils disent : « Grandes, merveilleuses, tes œuvres, Seigneur Dieu, Souverain de l’univers ! Ils sont justes, ils sont vrais, tes chemins, Roi des nations. Qui ne te craindrait, Seigneur ? À ton nom, qui ne rendrait gloire ? Oui, toi seul es saint ! Oui, toutes les nations viendront et se prosterneront devant toi ; oui, ils sont manifestés, tes jugements. »

 

Jean voit maintenant 7 anges qui tiennent 7 fléaux.

Un fléau est un grand malheur, une grande calamité, et Plusieurs fléaux ont été envoyés par Dieu dans le passé comme les 10 plaies au pharaon d’Egypte afin qu’il laisse partir les Israélites alors en esclavage.

Nous retrouvons le nombre 7 qui est associé à la plénitude. Dieu va intervenir dans le monde par sa puissance moissonner et trier le bon grain de l’ivraie.

Jean voit aussi la mer cristalline qui à été purifiée par le feu et ceux qui sont restés fidèles à Dieu malgré les attaques de la bête.

Les humains qui ont été purifiés grâce au sang parfait du Christ, seul moyen de réconciliation entre Dieu et les hommes. Ils sont debout, ces hommes sont restés eux-mêmes, car ils ont été invités librement à être le partenaire de Dieu. Si l’homme, n’est pas lui-même, il est genoux, déjà mort en quelque sorte écrasé par le poids de la matérialité et de l’orgueil déréglé. Ils sont debout avec des cithares, c'est-à-dire qu’ils sont revêtus l’esprit de Dieu. Ces hommes rendent gloire à Dieu et chantent le cantique de Moïse et le cantique de l’Agneau ce qui montre que ce groupe est composé à la fois de Juifs convertis et de Chrétiens.

 

Les sept anges aux sept fléaux

 

Et après cela, j’ai vu : le Sanctuaire où se trouve la Demeure du Témoignage s’ouvrit dans le ciel, et les sept anges aux sept fléaux sortirent du Sanctuaire, habillés de lin pur et resplendissant ; ils portaient des ceintures d’or autour de la poitrine. L’un des quatre Vivants donna aux sept anges sept coupes d’or, remplies de la fureur de Dieu, lui qui est vivant pour les siècles des siècles. Et le Sanctuaire fut rempli de fumée par la gloire de Dieu et sa puissance, et personne ne pouvait entrer dans le Sanctuaire jusqu’à ce que s’achèvent les sept fléaux des sept anges.

 

Dans l'Ancien Testament, le tabernacle ou la Demeure du témoignage devait être l'habitation provisoire de Dieu, sa résidence et le centre de ralliement de son peuple. Le Tabernacle originel est la tente qui abritait l'Arche d'alliance à l'époque de Moïse comme dans Nombres 1:53

« Les lévites, eux, camperont autour de la demeure du Témoignage, afin que la Colère ne s'abatte pas sur la communauté des Israélites ; les lévites assureront le service de la demeure du Témoignage. »

La couleur blanche est associée à la sainteté. Les prêtres qui servaient au tabernacle ou au temple portaient une tunique, un caleçon, une coiffe en fin lin blanc. C'est du temple, de la maison de Dieu que sortent ces prêtres exécutants des châtiments divins. En fait, ce sont des prêtres sacrificateurs, car ils portent autour de leur poitrine des ceintures d'or, ornement de la royauté et du sacerdoce (Exode 28:4.39).

Les sept anges tiennent dans leurs mains des coupes qui sont remplies de la colère de Dieu. Le temple fut rempli de fumée montrant la présence de Dieu dans celui-ci. De la fumée s'élevant en permanence au-dessus de l'autel signalait dans l'ancienne alliance que Dieu était présent dans le temple, au milieu de son peuple (1 Rois 8:10; 2 Chroniques 7:1-3; Esaïe 6:4).

Jean précise que les sept anges reçurent leurs coupes des mains de l'un des quatre êtres vivants. Dieu se sert d'agents pour accomplir son œuvre. Mais c'est bien lui qui agit, même quand le texte ne le dit pas explicitement. Rien dans ce monde ne se fait sans sa volonté.

Tag(s) : #Cinquième Vision
Partager cette page
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :